04 février 2009

Allo Maman Bobo

Baby_face

De temps en temps, le week-end, je travaille en tant qu'aide-soignante au pool du CHU. Depuis que je fais ça, j'ai été envoyé dans divers service, toujours avec un public adulte. Quand on m'a proposé de bosser en pédiatrie dans un service de grands enfants, j'étais super contente. Déjà, ça me changerait des p'tits vieux et en plus ça me permettrait de découvrir un service d'hospit' infantile, chose que je n'aurai quasi pas l'occasion de voir durant mes études. Sauf que samedi matin, les filles des grands enfants m'annoncent que finalement je suis affectée aux nourrissons. J'ai été prise un peu de court! Mince, est-ce que je sais encore changer une couche un an après mon stage chez les bébés du foyer de l'enfance?

J'arrive dans le service et découvre ces petits bouts d'chou au travers des vitres, dans leurs petits lits à barreaux, certains perfusés, ou avec une sonde gastrique. On m'explique vite fait ce qu'il faut faire et je me lance. Température, pesée, sourires, bain, câlins, biberons, j'adore! Mais il ne faut pas oublier que ces enfants sont là car ils sont malades ; après ce week-end, même si le travail des infirmières est différent, je crois pas avoir le courage d'y exercer ma future profession.

Et depuis une semaine, j'ai débuté mon deuxième stage de troisième année, en consultation de chirurgie pédiatrique. Le plus souvent, je suis avec une inf qui refait des pansements ou réalise des prélèvements de sang sur des enfants avant qu'ils ne subissent une intervention. Pas facile, car en plus d'exécuter le soin en lui même, il faut gérer la douleur des petits mais aussi l'appréhension de leurs parents. On ruse donc avec des bonbons, des jouets ou des chansons. Pour un bébé d'un mois par exemple, on l'a mis au sein de sa mère, incroyable, il n'a pas senti l'aiguille, pas même un sursaut! Je vois également de sacrées blessures,  dont beaucoup d'accidents domestiques, surtout des brûlures avec de l'eau bouillante, des braises, des produits caustiques, je ne me doutais pas que c'était si commun malheureusement. J'imagine qu'à la place des parents, on doit se sentir rempli de culpabilité.

Et si j'écrivais pour mon mémoire plutôt qu'ici? *s'arrache les cheveux*

Posté par Alicita à 00:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Allo Maman Bobo

    Moi aussi ve voir kes bout'chous !

    Patience patience !

    A demain poulette

    Posté par Caro, 09 février 2009 à 22:27 | | Répondre
  • Joli témoignage en tout cas.
    Il ne te reste plus qu'à te souhaiter la même inspiration pour ton mémoire.

    Posté par Nick'O, 28 avril 2009 à 18:49 | | Répondre
Nouveau commentaire